TIESTOLIVE

The world of Tiësto, VER:WEST and Fans !

Tiësto interview french and english for the venue Gainesville 28 september 2011

Publié le 22 Septembre 2011 par Tiëstolive in Tiësto interviews

Version Française

 

English lower

 

On y apprend aussi grâce à Dave berg, producteur de l'événement

que le mur visuel de la tournée coûte 4 million de dollar ( 2 982 156€)

(écran en haute definition)

 

Qu'est ce qu'il vous à incité de faire la tournée club Life University ?

"Les fans descollège;!?!  Ils m'ont tendu la main lourdement sur mon

réseau social me demandant de venir jouer à leur école,

alors voilà je viens... Comment pourrais-je les décevoir"

 

Avez-vous remarqué des différences dans vos concerts entre les

Etats-Unis et dans d'autres pays?

"Les fans américains sont plus ouverts à différents genres de

musique de dance, tandis que les pays dans

le reste du monde sont encore plus traditionnelles et ont une

forte préférence pour leur style de musique de dance qu'ils aiment."

 

Avez-vous une préférence entre des grandes salles de concert ou des petites?

«Je n'ai pas de préférence, pour être honnête, j'aime voir la foule

devenir folle, mais il ya quelque chose d'étonnant au sujet des

 petites salle, Les gesn sotn aussi agités mais c'est plus intimes

 

"Maximal Crazy" est en vente maintenant sur le label Musical freedom.

Dites-nous en un peu plus sur ce track

«C'est une de mes chansons préférées pour jouer dès maintenant -

les foules réagisse trés fortement et cela donne une énergie incroyable,

et il se transforme et l'ambiance monte d'un cran"

(ps de Tiëstolive: pourquoi la mettre à la fin alors? )

 

D'où vient le nom Musical freedom?

«Musicla freedom  vient de mon désir de mettre sur n'importe

quelle musique une théorie derrière l'étiquette,

de célébrer la créativité et la diversité."

 

Dans le passé, vous avez normalement joint à une entreprise,

comme Coca-Cola ou Armani Exchange, pour obtenir de la

musique à vos auditeurs. allez-vous collaborer avec d'autres compagnies

maintenant pour obtenir votre musique de différentes manières?

«Travailler avec des marques devient un nouveau modèle de distribution.

J'aime vraiment la portée et la créativité qu'ils offrent. J'ai récemment travaillé

avec Heineken et SanDisk et je vais faire d'autre choses avec d'autre

grands partenaires dans le proche avenir."

 

Vous avez fait un travail de bienfaisance dans le passé avec Schools4Life.

Voulez-vous être performant pour toute organismes de bienfaisance dans un avenir proche?

«Je serais certainement l'amour dans un proche avenir.

Le programme Dance4life dont j'étais ambassadeur à été

un travail incroyable: éduquer les jeunes sur le VIH et le sida, et nous nous

réjouissons pour toutes les occasions de travailler main dans la

main pour atteindre mon les fans à travers ma musique et spectacles.

 

Quel genre de musique écoutez-vous vous-même?

«J'écoute beaucoup de différents types de musique ces jours-ci.

Récemment, j'ai écouté tout de Bassjackers et Sandro Silva à Bon Iver et The Naked and Famous".

 

quand vous étiez un enfant, qu'est-ce que vous voulez d'abord devenir?

«J'ai toujours voulu faire quelque chose avec la musique.

J'ai toujours eu de l'amour pour la musique et je le partagé à toute ma famille,

les amis et j'aimé les regarder en profite,

  et je trouvé ce métier idéal pour être en mesure

de continuer à faire exactement cela."

 

Comment trouvez vous  votre source d'inspiration pour les nouvelles pistes ?

«Je trouve l'inspiration autours de  tout ce qui m'entoure.

Elle peut provenir d'autres musiques ou des endroits différents que je voyage,

mais il peut aussi venir de films, l'art ou même d'autres personnes."

 

Avez-vous des articles que vous ne pouvez pas voyager sans?

«Mon iPhone!"

 

Si vous deviez aller dans un studio d'enregistrement rempli d'instruments,

Lequel choisiriez-vous en premier?

"Définitivement le piano, mais je lutte pour le ramasser, bien sûr!"

 

Qu'est-ce que vous considérez être un de vos plus grandes réalisations?

"Participer aux jeux olympique musicalement parlant,mais aussi

la plage d'Ipanema, mais il y en a beaucoups d'autre c'est dur

de choisir mais je suis content aussi du  travaille avec les

associations caritatives et de diffuser leur message."

 

 

english version

 

 

What prompted this Club Life College Invasion tour?

"The college fans; they have reached out heavily on my social networks

asking me to come play at their schools, so here I come! How could I disappoint them?!"

 

Have you noticed any differences in your concerts between the U.S. and other countries?

"The U.S. fans are more open to different genres of dance music being played

together, while countries around the rest of the world are still more traditional

and have a stronger preference to what style of dance music they like."

 

Do you have a preference between big concert venues or small ones?

"I don't, to be honest; I love (to) see the huge crowds going crazy,

but there is something amazing about watching a smaller

crowd go just as crazy in a more intimate setting. "

 

"Maximal Crazy" has just been released through Musical Freedom. Tell us about it.

"It's one of my favorite songs to play right now - the crowds go nuts for it!

It has an amazing energy, and it turns the party up a notch at my shows."

 

Where did the name "Musical Freedom" come from?

"Musical Freedom comes from my desire to put out whatever music I believe in.

The theory behind the label is celebrate creativity and diversity."

 

In the past, you usually joined with a company, like Coca-Cola or Armani Exchange,

to get music to your listeners. Are you collaborating with any other companies

now to get your music out in different ways?

"Working with brands is becoming a new distribution model. I really like the reach

and creativity they offer. I recently worked with Heineken and SanDisk and am

doing some things with a few other great partners in the near future."

 

You've done charity work in the past with Schools4Life.

Will you be performing for any charities in the near future?

"I'd definitely love to in the near future. The dance4life program that I

am an ambassador for has done an amazing job educating young people

about HIV and AIDS, and we look for every opportunity to work hand-in-hand to

reach my fans through my music and shows.

 

What kind of music do you listen to yourself?

"I listen to a lot of different types of music these days. Recently,

I've been listening to everything from Bassjackers and Sandro Silva to Bon Iver

and The Naked and Famous."

 

As a child, what did you first want to become?

"I always wanted to do something with music. I would always love playing music

for my family and friends and watch them enjoy it, and I found the

perfect profession to be able to keep doing just that."

 

How does your inspiration for tracks come to you?

"I find inspiration from everything around me. It can come from other

music or from the different places that I travel to,

but it can also come from movies, art or even other people."

 

Do you have any items that you simply cannot travel without?

"My iPhone!"

 

If you were to go into a recording studio filled with instruments,

which instrument would you pick up first?

"Definitely the piano, though I'd struggle to pick it up of course!"

 

What do you consider to be one of your greatest accomplishments?

"Musically, playing at the Olympics has to be pretty high up there,

along with Ipanema Beach, but it's also meant a huge amount to me to use

my position to work with charities and spread their message."