TIESTOLIVE

The world of Tiësto, VER:WEST and Fans !

Tiësto, interview from Ypislanti - USA, september 17, 2011 - English & Français

Publié le 19 Septembre 2011 par Tiëstolive in Tiësto interviews

version Française

English version below

 

La Société Perrier à  interviewé Tiësto à Ypislanti, Michigan,

quelques heures avant qu'il ait été programmé pour jouer au

EMU Convocation Center et voici comment  le

DJ globe-trotter à eut l'idée de faire cette tournér.


Votre passage dans  un collège a débuté la nuit dernière.  

Comment a été cette nuit là?

C'était incroyable et une excellente façon de commencer la tournée.


Beaucoup de DJs n'ont pas vraiment pensés

faire une tournée des collèges.

Comment avez-vous eu l'idée de la tournée Invasion collège?
Eh bien, nous avons eu l'idée parce que pas beaucoup de ces etudiants

peuvent venir à mon spectacle. Nous avons décidé de faire

quelque chose de spécial pour qu'ils puisses me voir en direct parce

que je suis toujours là jouer avec d'autres spectateur.

Ces spectacles sont tous âges,et j'ai pensé qu'il serait amusant de le faire.


Etait-ce difficile d'organiser la tournée?  

Je sais que les collèges ont souvent des règles

spécifiques sur les événements. Avez-vous rencontré aucune résistance?
La seule ville difficile a été de Los Angeles. Un des membres du conseil

d'administration de l'école est contre la musique dance, mais le reste

des pays ont été assez facile au termes de mettre la tournée ensemble.


Vous avez été à travers le monde à plusieurs reprises.

J'imagine c'est comme pour certaines des villes,

vous serez ému comme pour  la première fois?  
 C' est très excitant. C'est aussi une foule trés dynamiqu.

ils sont si jeunes et ils ont tellement d'énergie et vous pouvez le

ressentir sur le plancher de dance. Comme la nuit dernière était superbe.

Hier c'était la première fois que je joué à Madison .

C'est une ville assez agréable. j'ai aimé les trés beaux lacs et la

capitale était trés belle à voir. Le collège est si grand - incroyable!!!

C'est du jamais vu en Europe à avoir un collège si grand! Ils sont comme

de petits villages. Totalement différent. Je pense que la plus grande

université dans mon pays [Hollande] contient  un millier de personnes.

 

Apportez vous le même spéctacle à ces universités?
Nous apportons exactement le même spectacle que la normale.

Nous voulons donner à l'expérience. Ce n'est pas une tournée pour

moi de faire de l'argent. C'est pour donner aux étudiants de l'université

une façon d'obtenir l'expérience de Tiësto et on a beaucoup investi

dans la production pour avoir le meilleur son et des effets spéciaux.

J'ai plus de 35 personnes par nuit sur la route avec moi, ainsi

que d'un très bon échauffement DJ, Porter Robinson.


Il est l'homme du moment!
Oui, il est explosif! Je ne crains pas ce qu'il joue, il peut jouer

ce qu'il veut. Nous avons juste vu les chansons

qu'il joue et de celles que je vais jouer.


Certains de vos égaux ont exprimé leur intérêt

à faire une tournée collège semblable aujourd'hui?
Ils ont fait. Et je pense qu'après cette visite, vous allez voir d'autres

DJ faisant des visites aux collèges. Je n'ai jamais fait quelque chose

comme ça avant. C'est agréable.

 

English Version

 

Société Perrier talked to Tiësto in Ypislanti, Michigan,

a few hours before he was scheduled to play EMU Convocation Center

and found out how the globetrotting DJ from Holland’s tour came about.

 

Your college tour kicked off last night. How was last night?
Tiësto: It was amazing and a great way to start off the tour.

 

A lot of DJs don’t really identify colleges for their tours.

How did you get the idea for the College Invasion Tour?
Well, we got the idea because not many of those kids can come to my show.

We decided to do something special so that they were able to see

me live because I’m always playing for the other crowds.

These shows are all-ages, and I thought it would be fun to do it.

 

How difficult was it to organize the tour? I know colleges often have specific

rules about events. Did you encounter any resistance?
The only difficult city was Los Angeles. One of the board members of the school

is against dance music, but the rest of the country was pretty easy

in terms of putting the tour together.

 

You’ve been around the world a few times. I imagine some

of the cities you will be hitting for the first time.

What’s that like for a seasoned world traveler?
It is very exciting. It’s also an energetic crowd to play for —

they’re so young and they have so much energy and you can feel it on

the dance floor. Like last night was crazy. Yesterday was the first time

I was in Madison [Wisconsin]. It’s a pretty nice city. I liked the layout —

nice lakes and the capital was nice to see. The college was so big —

amazing. It’s unheard of in Europe to have a college so big!

They’re like little villages. Totally different. I think the biggest university

in my country [Holland] is like a thousand people.

 

Are you bringing the same show to these colleges?
We’re bringing exactly the same show as normal.

We want to give the experience. It’s not a tour for me to make money.

It’s to give college kids to get the Tiësto experience and we invested a lot in the

production to have the best sound and special effects.

I have more than 35 people a night on the road with me,

as well as a great warm-up DJ, Porter Robinson.

 

He’s the man of the moment!
Yes, he’s blowing up! I don’t mind what he plays;

he can play whatever he likes.

We just went over which songs he’s playing and the ones I’m playing.

 

Have any of your peers expressed interest

in doing a similar college tour now?
They did. And I think after this tour you’re going to see other

DJs doing college tours.

 I’ve never done something like this before. It’s nice.